Featured Slider


Je ne me suis jamais considérée comme une personne hyperactive, je ne pense pas non plus avoir de troubles de l'attention, être incapable de me concentrer. En fait quand j'y pense, je suis plutôt pantouflarde, je n'éprouve pas le moindre remord à passer mon week-end sous un plaid sur mon canapé à binge-watcher toutes les séries Netflix. Pour être tout à fait honnête, je ne me sentais pas non plus particulièrement concernée par les articles ou les livres expliquant comment prendre du temps pour soi, etc. Et puis, j'ai pris conscience de la réalité : mon cerveau carbure à 100000 H24, et je suis incapable de faire une seule chose à la fois. 

Se consacrer à l'instant présent


Si vous me suivez depuis quelques temps, vous l'avez sans doute déjà découvert à travers cet article, ou encore celui-ci, mais j'aime vraiment beaucoup les Podcasts. J'ai déjà parlé des très longs trajets en voiture que je dois faire, et je passe chaque jour environ trois heures derrière un volant. Si au départ j'écoutais de la musique, j'ai quand même fini par avoir l'impression de perdre mon temps, et c'est là que j'ai découvert les Podcasts. 

Une page de Podcasts sur le blog


Je me suis toujours sentie une âme militante, et je crois que j'ai commencé à être profondément touchée par la condition de la femme quand je suis entrée dans le monde du travail. Depuis plusieurs mois, je m'intéresse de plus en plus aux idées féministes et aux associations sur le sujet. J'ai découvert quelques médias résolument féministes, sans être moralisateurs, qui font un bien fou au moral et que je tenais absolument à partager avec vous. Voilà donc ma petite sélection, en espérant qu'elle vous plaise

7 médias féministes et feel good


Je me souviens qu'enfant, déjà, j'avais du mal à me lier d'amitié avec les autres. Leur compagnie me laissait comme un arrière-goût de trop peu, et certains me qualifiaient de hautaine, quand mon comportement n'avait rien à voir avec une quelconque suffisance. Ce n'est pas tant les gens qui ne retenaient pas mon attention que le monde tout entier, ce qui m'entourait. Je n'étais que peu connectée avec la réalité, constamment perdue dans les livres, ou en train de penser à ceux que j'allais pouvoir lire en rentrant chez moi, à ce que j'allais pouvoir écrire aussi, parce que l'amour de l'écriture a toujours été présent en moi. L'univers qui grandissait dans mon esprit a toujours eu plus d'attrait à mes yeux que le monde réel, auquel j'aurais mis des années à finalement m'accrocher. J'ai tenté de faire semblant de m'intéresser aux mêmes choses que les autres, parce que personne n'aime la solitude, encore moins à cet âge-là. Mais le naturel est toujours revenu au galop, et mes centres d'intérêt ont toujours été considérés comme étranges, me mettant en marge de la société.

Un blog qui me ressemble


Toujours dans une optique d'une consommation résolument plus éthique, plus saine pour moi et pour la planète, j'ai commencé il y a quelques années à m'intéresser aux produits de beauté. Au fil des semaines, le contenu de ma salle de bain a drastiquement diminué, mais surtout les produits que l'on y trouve ne sont pas du tout les mêmes. Aujourd'hui, je ne vous parlerais pas d'un produit en particulier, mais plutôt d'alternatives entièrement naturelles que j'ai trouvées à certains éléments de notre routine beauté, qui sont pour certains devenus indispensables. 

5 alternatives beauté naturelles et économiques


Il y a un ou deux ans de ça, je ne m'étais encore jamais posée la question des accessoires que j'utilisais en période de menstruations. Lorsque j'ai eu mes premières règles, m'a mère m'a naturellement acheté des serviettes hygiéniques jetables, et lorsqu'il a fallu que j'aille à la piscine, elle m'a acheté des tampons. Fin de l'histoire. Enfin, normalement.

En premier lieu, j'ai entendu parler de la coupe menstruelle et je me suis lancée rapidement, avant de réaliser que ça ne me convenait pas vraiment, je vous expliquerais pourquoi dans la suite de l'article. Je n'ai aucune honte à admettre que c'est clairement grâce à la blogosphère que j'ai découvert le concept des serviettes hygiéniques lavables, SHL pour les intimes. D'abord, il m'a paru étrange et je m'en suis rapidement détournée. Laver ses serviettes hygiéniques, ça semble sale, non ? Et puis, quand j'ai commencé à faire attention à mon alimentation, j'ai commencé à faire attention à ma consommation, et je me suis posée des questions sur la composition des protections hygiéniques, sur leur impact sur ma santé mais aussi sur leur impact écologique. Finalement c'est un cercle vertueux, quand on commence à s'intéresser à notre mode de consommation, quand on veut moins gaspiller, consommer responsable, on finit par se rendre compte qu'on utilise dans notre vie une quantité astronomique de protections hygiéniques. 

Comment je suis passée aux serviettes hygiéniques lavables ?

 

Dans une semaine à peine, Halloween sera déjà là, et ce sera l'occasion pour beaucoup d'entre nous de nous faire peur. Je ne suis cependant pas une grande adepte des films d'horreur, j'ai beaucoup de mal avec la tension qui y règne et encore plus avec le gore. En revanche, je suis depuis toujours une amoureuse des livres et lorsque ces derniers sont effrayants, ça ne me dérange absolument pas. Pour se mettre dans l'ambiance en cette fin de mois d'octobre, je vous propose aujourd'hui ma sélection de livres à lire le soir sous la couette, dans l'obscurité d'une chambre un peu trop froide, avec le grincement des volets à la fenêtre. J'ai concocté une liste non-exhaustive et pas vraiment triée, qui comprend aussi bien de véritables romans d'horreur que de bijoux dont l'atmosphère fait tout. Certain sont catégorisés littérature jeunesse, mais ne vous y fiez pas parce qu'ils sont vraiment terrifiants.

Ma sélection pour Halloween


Le blog n'en a pas pâti parce que j'avais prévu quelques articles en mon absence, mais je suis partie très récemment pour un voyage de deux semaines dans le Yucatán, au Mexique. Notre départ s'est fait de manière assez inattendue, le comité d'entreprise de mon Chéri proposait un voyage organisé à un prix plus qu'abordable, nous étions disponibles et avions envie de découvrir le Mexique depuis très longtemps, alors on s'est lancés sans trop y réfléchir. Pour être tout à fait honnête, j'étais un peu anxieuse à l'idée de partir parce que je n'avais jamais fait de voyage organisé auparavant. Comme toute maniaque du contrôle qui se respecte, j'ai pour habitude d'organiser de A à Z tous mes voyages, j'aime savoir où je vais, ce que je vais faire, où je vais dormir, avec qui je pars, etc. Là, nous étions complètement en tera incognita. Je savais à peine où nous irions, le groupe serait composé de dix personnes dont six que nous ne connaissions pas du tout, et le tout était nommé « voyage solidaire », ce qui à mes yeux ne voulait pas dire grand chose. Aujourd'hui, je ne pourrais pas être plus heureuse d'avoir mis mes craintes de côté pour me laisser embarquer dans cette aventure, car ce fut jusqu'à ce jour la plus belle expérience de ma vie. Aujourd'hui, je veux vous parler de ce que ce voyage représente, de ce que nous avons pu vivre émotionnellement parlant, et surtout de l'agence de voyage absolument merveilleuse avec laquelle nous sommes partis. Que ce soit dit, je n'ai aucun partenariat d'aucune sorte avec l'agence en question, ni avec qui que ce soit d'ailleurs, et cet article ne reflète que mon opinion personnelle, et totalement subjective. 

Aventure mexicaine : voyage en terre Maya