Mon journal de gratitude


Je vous parlais il y a quelques temps de mes problèmes d'anxiété, et je vous expliquais que j'avais tenté de mettre en place certaines choses pour tenter de modifier progressivement mon mode de fonctionnement. Parmi ces choses, j'ai découvert lorsque je tenais un Bullet Journal les "cahiers de gratitude". Ils existent sous différentes formes, mais de façon générale il s'agit d'écrire, généralement quotidiennement, les choses qui nous ont rendus heureux durant la journée, celles pour lesquelles nous sommes reconnaissants.
C'est un exercice qui ne nécessite absolument rien d'autre que quelques minutes, on peut utiliser simplement une feuille et un stylo ou même seulement une note sur le téléphone. Pour ma part, j'avais au départ une rubrique dédiée dans mon Bullet Journal, mais j'ai récemment investi dans un journal de gratitude pré-rempli, acheté sur Amazon. Je crois que le fait d'avoir des questions guidées me plaisait bien. 


Si la forme est assez simple, il y a des questions un peu plus ciblées et le principe est un peu différent de celui que je pratiquais avant. Ici, il s'agit de prendre cinq minutes le matin, et cinq minutes le soir. Les questions auxquelles on répond le matin servent à nous mettre dans de bonnes dispositions pour le reste de la journée.

D'abord, on écrit les trois choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants, et je le fais pour ma part de manière assez générale. Il peut s'agir de n'importe quoi. On peut être reconnaissants d'avoir un toit sur la tête, d'être en bonne santé, d'avoir des personnes sur lesquelles compter, ou simplement d'avoir passé une bonne nuit. Je trouve que c'est une bonne façon de remettre les choses en perspective en réalisant que malgré les tracas quotidiens, on a souvent bien plus de chance qu'on ne le croit. 

Ensuite, on écrit également trois choses que l'on souhaiterait faire aujourd'hui. Il ne s'agit là pas vraiment d'écrire notre to-do list, et je ne crois pas qu'écrire "étendre le linge" nous rendra plus heureux. C'est plutôt une façon de réfléchir, dès le matin, à ce qu'on pourrait faire aujourd'hui pour passer une bonne journée. S'accorder du temps pour faire du sport, par exemple, appeler telle personne dont on doit prendre des nouvelles depuis longtemps ou bien passer dans une boulangerie acheter de délicieux croissants. 

Enfin, vient l'affirmation positive, et c'est généralement ce qui me prend le plus de temps ! Il s'agit d'écrire une phrase sur soi qui soit à la fois motivante et bienveillante. Par exemple, "je suis intelligente" ou "j'ai les capacités de réussir", ce genre de choses. J'ai personnellement rapidement eu l'impression d'avoir tout dit, et je dois souvent me creuser la tête longtemps pour trouver de nouvelles idées, ce qui m'incite finalement à avoir un regard plus bienveillant envers moi-même. Voilà pour le rituel du matin, qui est finalement assez rapide. 

Tous les soirs, à la fin de la journée, le cahier propose de recenser les trois choses qui nous ont rendu heureux, ou qui nous ont fait du bien. Certains jours, c'est très facile, parfois c'est beaucoup plus compliqué, notamment lorsque la journée semble noire, mais c'est là que l'exercice devient intéressant. Parfois, on va devoir se concentrer sur les choses toutes simples, par exemple ce chocolat chaud pris à 16h et qui nous a réconforté, ou bien la lecture d'un article intéressant. On peut également noter le nom d'une personne qui a compté pour nous aujourd'hui, et ça peut-être notre mère comme la boulangère qui nous a souri avec bienveillance en nous vendant le croissant. 

L'exercice se termine sur une question un peu plus compliquée, en tout cas à mon sens : comment aurions-nous pu rendre cette journée meilleure ? Parfois, ça demande une réelle réflexion mais ce n'est jamais vain, ça nous aide à corriger certains comportements négatifs, à poser un nouveau regard sur notre environnement. 

Le journal de gratitude est loin d'être une obligation, un genre de must-have très tendance, en tout cas ce n'est pas ainsi que je le perçois. Pour moi, c'est un réel outil pour apprendre à positiver, à voir la lumière là où on aurait tendance à ne percevoir que l'obscurité. 

4 commentaires

  1. Bravo, une méthode qui rend heureux
    Merci de tes conseils
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part durant mon stage en crèche en début d'année, j'ai dû mettre en place le concept des "3 kiffs". J'ai souvent eu du mal le soir à en trouver mais ça m'a beaucoup aidé pour ne pas voir tout en noir ces journées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu parler de ce concept, et du livre qui va avec. Je ne l'ai jamais acheté parce que, finalement, c'est un peu le même fonctionnement que le journal de gratitude !

      Supprimer